Implications de Béké-Bobo

 

En 1997, j’aurais tout donné pour avoir quelques heures de répit d’allaitement. Ma fille, née un peu trop tôt, présentait une condition médicale qui nécessitait que je l’allaite aux 2 heures, de jour autant que de nuit. La fatigue et le stress se sont vite installés. Aucune formule de lait maternisé ne fonctionnait. J’ai dû l’allaiter durant presque 5 ans à ce rythme.

Aujourd’hui, je suis très heureuse d’associer mon entreprise et de donner de mon temps à cette cause qui est la Banque publique de lait maternel d’Héma-Québec. Je suis fière et reconnaissante de pouvoir ainsi venir en aide aux grands prématurés et leurs familles, en soutenant les efforts de la Fondation et en soulignant l’importance des dons de lait maternel.

La Banque publique de lait maternel d’Héma-Québec recueille le lait, le traite, et le pasteurise, pour ensuite le redistribuer aux bébés prématurés, nés avant 32 semaines, qui en nécessitent dans les hôpitaux du Québec. Trop souvent, les mamans de ces petits n’ont pas atteint le seuil hormonal pour avoir une montée de lait et sont ainsi dans l’impossibilité d’allaiter à la naissance de leur bébé. La médecine a prouvé qu’un bébé prématuré a beaucoup plus de chance de survie s’il reçoit du lait maternel dans ses premières heures, surtout s’il présente des infections intestinales.

Nous avons donc créé un ourson thérapeutique dans le but de soutenir cette cause plus qu’importante. À l’achat d’un ourson thérapeutique édition spéciale Fondation Héma-Québec, Béké-Bobo versera 100 % des profits de la vente à la Fondation pour la Banque publique de lait maternel. Aidez-nous à faire en sorte que ces enfants puissent rentrer à la maison !