La routine magique pour endormir bébé

Pour augmenter le sentiment de sécurité de bébé et apaiser son anxiété, il est important de mettre en place une petite routine dodo qui permettra à votre mini de reconnaître les étapes de la journée et d’associer les actions que vous mettez en place au moment du dodo. Petit tour de piste d’une routine qui marche vraiment et que l’on peut adapter avec les années !

Une routine dodo, c’est quoi ?

Une routine dodo, c’est une série de petites actions toutes simples qui, réalisées quotidiennement à l’heure du dodo, permettront à votre enfant de reconnaître le moment de la journée et d’anticiper la suite. Qu’elle soit courte ou longue, simple ou complexe, une routine dodo sécurise et rassure l’enfant par la répétition. Mais rassurez-vous, la longueur et la complexité ne rendent pas la routine dodo plus efficace… Il suffit en effet de quelques gestes — et une quinzaine de minutes… et le tour est joué !

À partir de quel âge mettre en place une routine ?

Les trois premiers mois de vie de bébé nécessitent une grande adaptabilité au sein de la famille, le temps de chacun trouve son équilibre. Mais, dès l’âge de 3 mois, on peut commencer à instaurer une petite routine à l’heure du coucher. Bien sûr, cette routine évoluera au fil des mois et des ans, mais elle contribuera déjà à rassurer votre enfant à l’heure du dodo.

routine dodo tout petits

Une routine qui évolue

Voici quelques exemples de routine dodo en fonction de l’âge de votre enfant :

La routine des minis (nouveau-nés)

  • Le bain. Un petit bain calme contribuera à détendre bébé avant l’heure du coucher.
  • Le pyjama. Enfiler un pyjama adapté à la température ambiante — attention de ne pas trop habiller bébé pour éviter qu’il se réveille en sueur au milieu de la nuit !
  • La pénombre. Tamiser les lumières et se retirer dans les quartiers de bébé pour que l’environnement lui soit familier.
  • Le boire. Allaiter ou donner son biberon à bébé dans un endroit sombre et calme.
  • L’emmaillottage. Si votre enfant aime être emmailloté, vous pouvez l’envelopper bien serré avant de le bercer doucement en lui chantant une chanson.
  • La chanson. Chanter doucement une chanson à bébé — idéalement la même tous les soirs. En chantant la chanson, vous pouvez bercer doucement bébé (debout ou dans une chaise à bascule), lui caresser le front (du haut du front vers l’arête du nez) ou lui frotter le dos doucement dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous pouvez aussi faire des câlins à bébé avec son oreille pressée contre votre cœur — les battements de votre cœur lui rappelleront le ventre de maman et l’apaiseront. Et si vous n’aimez pas chanter, vous pouvez aussi faire jouer une petite boîte à musique. 
  • Le bisou. Faire un petit bisou sur son front et essayer de déposer bébé dans son lit quand il est encore réveillé. En ce faisant, vous lui apprenez à s’endormir seul par ses propres moyens et vous lui transmettez un message tout simple, mais tellement important : celui qu’il n’a pas à craindre la solitude !

La routine des plus grands (1 à 4 ans)

  • Le préavis. Quand votre enfant commence à affirmer son caractère, à flirter avec le « non » ou à négocier férocement, un préavis avant l’heure du dodo peut faire des miracles ! Avertissez votre enfant une ou deux fois (à 10 et 5 minutes de l’heure du début de la routine par exemple), pour prévenir une crise :).
  • Le bain. Chez les plus grands, le bain peut rapidement devenir un moment de jeu et de rigolades — mais si possible, tentez de garder une atmosphère calme pour le mettre dans l’ambiance du dodo.
  • Le brossage des dents. Une fois le bain pris, on peut intégrer le brossage des dents à la routine ! Commencez par lui brosser bien les dents, puis s’il le souhaite, laissez-le passer un coup aussi. On peut même chanter une petite chanson le temps du brossage de dents pour s’assurer qu’on a bien brossé en avant, en arrière… et assez longtemps !
  • Le pyjama. On enfile le pyjama… Votre enfant peut graduellement commencer à mettre d’abord le pantalon seul — puis même le haut !
  • L’histoire. Une petite histoire comme les livres de Petit Ours Brun ou certaines histoires d’Élise Gravel comme « Une patate à vélo » sont super – ils sont courts et répétitifs… Et il y en a une panoplie pour varier un peu (même si vous lirez probablement la même histoire plus de 200 fois, soyons réalistes !) !
  • La gorgée d’eau et le pipi. Eh oui — en étant prévoyant, vous limitez les raisons de se relever après le « bonne nuit » ! 
  • La chasse aux monstres. Si votre enfant est un peu peureux, vous pouvez prendre quelques secondes pour chasser les monstres avec lui avant de tamiser les lumières ! Avec votre enfant, regardez sous le lit et dans le garde-robe en prononçant une formule magique ou en vaporisant du chasse-monstre à l’aide d’un vaporisateur rempli d’eau et de quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. L’odeur de lavande sera vite associée avec le dodo !
  • La pénombre. Bien tamiser les lumières avant le petit bisou dodo.
  • Le bisou. Un bisou, un bonne nuit… Et on peut même ajouter un souhait, comme « on se retrouve au pays des rêves », ou « fais de beaux rêves » !

La routine des super-grands (5 ans et +)

  • Le bain. Votre enfant devrait maintenant pouvoir se laver seul, peut être à l’exception des cheveux. Gardez tout de même un œil et passez derrière si besoin !
  • Le brossage des dents. Idem pour les dents, votre enfant peut désormais se brosser les dents seul — il peut toutefois être judicieux de refaire un petit coup pour vous assurer de bien atteindre les dents à l’arrière !
  • Le pyjama. Votre enfant peut aller mettre son pyjama seul et vous attendre dans son lit.
  • Le temps de lecture. Selon votre préférence, le temps de lecture peut devenir un moment où votre enfant « lit » seul au lit avant que vous veniez le coucher. Le fait d’apprendre à se détendre seul peut lui être bénéfique. Vous pouvez aussi lui lire quelques pages d’un roman, d’un grand livre de comptes ou d’autres histoires. À cet âge, il peut être intéressant de lire un plus long ouvrage en plusieurs fois, pour qu’il anticipe la suite et se remémore les faits de la veille !
  • La pénombre et le bisou. Le fait de garder une routine courte et simple permettra toujours à votre enfant d’apprendre à s’endormir seul. Et, si des peurs ou des angoisses surviennent alors qu’il grandit, le fait de rester ferme et rassurant sans céder contribuera à lui donner confiance en ses moyens !
routine dodo

La clé de la réussite

Le calme

Favoriser une ambiance calme avant et pendant la routine du dodo est très important ! En effet, si votre enfant est très agité avant de se mettre en marche pour le coucher, vous risquez d’avoir beaucoup de difficulté à passer un moment relaxant et apaisant avec lui. Ainsi, avant d’entamer la routine, proposez-lui des activités calmes et évitez de le taquiner, le faire rigoler ou le surexciter.

La chaleur

Il est important de maintenir une température agréable dans la chambre de votre enfant — ni trop chaud, ni trop froid (aux alentours de 20 degrés). Sans être trop habillé, votre enfant s’endormira plus facilement avec une source de chaleur qui le réconforte. 

Une bouillotte chaude, comme le petit ourson thérapeutique de Béké-Bobo favorisera la détente et contribuera à apaiser et endormir votre enfant. Si votre enfant souffre de coliques, la chaleur humide soulagera également comme par magie ses douleurs abdominales, permettant à son petit corps de se relâcher complètement. Et en plus, l’ourson peut servir de compagnon du dodo, parce qu’il est super mignon !

La cohérence

On ne saute pas de soirs — même quand on est fatigués ! Et on pratique toujours la petite routine dans l’environnement de son enfant (endormez-le dans son lit, lisez l’histoire dans sa chambre, etc.). Essayez également de réaliser cette petite routine approximativement à la même heure tous les soirs, cela contribuera à mettre en place un sentiment de sécurité chez votre enfant.

La flexibilité

On adapte la routine (chacun sa façon : maman, papa, la gardienne ou les grands-parents). D’ailleurs, si vous en avez la possibilité, essayez de faire varier la personne qui couche bébé régulièrement, cela permettra d’éviter une crise lorsque vous devez (ou avez envie de !) vous absenter. Même si ça ne se passe pas aussi bien. Oui oui — même si vous pourriez faire mieux que les autres 🙂

La persévérance

On n’abandonne pas, même quand on a le sentiment que « ça marche pas ». Attention, ça ne veut pas dire qu’il faut répéter bêtement des actions qui ne conviennent pas — on peut tout à fait repenser la routine dodo et faire des ajustements, mais on ne laisse pas tomber en emmenant bébé dormir avec soi ou en partant faire le tour du bloc en voiture !

La patience

Bébé se remet à pleurer dès que vous le déposez ou que vous quittez la pièce ? Prenez quelques bonnes respirations et attendez quelques minutes pour voir si votre enfant se rendort par lui-même. Vous serez surpris de voir que la plupart des minis trouvent une façon de se consoler par eux-mêmes !

routine dodo ourson beke bobo

Incroyable, mais vrai.

Un bébé moins fatigué s’endort plus facilement qu’un bébé épuisé !

Sauter la sieste ne fera pas mieux dormir votre enfant le soir… Les enfants ont besoin d’une sieste jusqu’à l’âge de 3 ans environ ! Une fatigue extrême rendra votre enfant encore plus irritable et l’endormir sera encore plus compliqué… On vous le promet : le fait de bien structurer la journée de votre enfant lui permettra de mieux faire ses nuits. Alors, ne le privez pas de sieste !

Un bébé qui gazouille apprend l’autonomie

Laisser votre enfant chanter, discuter ou même pleurer un peu ne lui fera aucun mal. C’est même une façon pour lui d’apprivoiser ses moments seuls et de prendre du plaisir en attendant que le sommeil vienne ! Encouragez-le à développer son autonomie dès les premiers mois… Toute la famille en bénéficiera !

Et vous, quelle est votre routine magique ? Partagez vos bons coups avec la grande famille de Béké-Bobo sur Facebook et Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *